Comme son nom l’indique, l’onction des malades est un sacrement qui n’est pas destiné aux mourants, mais aux vivants qui sont marqués par la maladie ou un autre grave handicap de santé.

 

L’onction des malades est un sacrement de guérison : elle donne la force de Dieu pour vivre l’épreuve de la maladie, du handicap ou de la souffrance. Ce sacrement donne une force de résurrection dont le croyant a déjà reçu un germe au baptême et dont il s’est nourri par le "Pain de Vie", l’Eucharistie.

 

Par ce sacrement, la personne malade confie sa guérison au Christ et aussi la perspective d’une mort éventuelle. Car le Christ, aussi, a affronté sa mort dans l’angoisse mais sans céder au désespoir. Si le malade peut, comme le Christ, faire de sa vie une offrande, alors il peut connaître déjà un avant goût de résurrection.

 

Comme tout sacrement, l’Eglise aime célébrer l’Onction des malades communautairement. Car c’est bien l’Eglise qui porte dans sa prière, dans son accompagnement, dans sa présence auprès d’elles, les personnes malades.

Superbe témoignage d'Alexandra pour le Sacrement des malades au Frat de Lourdes 2016.